ScreenShot005

Rencontre avec Entreprenantes

J’ai eu l’occasion d’échanger avec Simon Robic, qui est journaliste pour le magazine EntrepreNantes, sur les perspectives de l’économie numérique en Loire-Atlantique et plus précisément de l’Open-Data.

Vous pouvez regarder la vidéo de cet entretien ci-dessous:

 

Philippe Grosvalet from PressTIC on Vimeo.

 

http://www.entreprenantes.com/interviews/298-rencontre-avec-philippe-grosvalet-president-du-conseil-general-de-loire-atlantique.html

“En septembre 2011, Philippe Grosvalet avait appelé à la collaboration entre les artistes et l’économie numérique lors de l’inauguration de la Fabrique à Nantes. “L’économie numérique exige beaucoup de créativité, et les artistes sont ceux qui créent le plus. Nous ne sommes qu’au début de ce que ça va produire” explique le Président du Conseil Général de Loire Atlantique.

Si nous parlons souvent de Nantes et de Nantes Métropole sur EntrepreNantes, le département n’est pourtant pas en reste sur le numérique. En effet, il a voté l’ouverture de ses données publiques en octobre 2011 et travaille depuis à la présentation de sa plateforme, prévue pour ce mois de mars.

C’est parce que je suis curieux que j’ai pris cette décision d’ouvrir et d’ouvrir très largement” explique Philippe Grosvalet. “Cette idée d’ouvrir toutes les données, de participer à la démocratie, à la liberté, à la transparence et de savoir que ces données peuvent produire de l’économie m’a intéressé. L’objectif n’est pas qu’économique, il est multiple” ajoute-t-il.

Cette ouverture des données publiques sera accompagnée d’un appel à projet permanent. “Pour qu’on ne soit pas dans le coup médiatique” explique le président qui est convaincu que cette ouverture modifiera largement le rapport entre les citoyens et les collectivités.

Cet appel à projet sera effectif en septembre prochain. Lors de notre rencontre, ses modalités précises n’étaient pas encore validées mais des dotations financières sont bien prévues pour les développements lauréats. “Il faut être souple, réactif, et en fonction des projets il faudra rester ouvert à toutes les initiatives” admet Philippe Grosvalet.

Enfin, il rappelle que le département ne doit pas oublier que la fracture numérique continue d’exister et que l’ensemble de son territoire n’est pas équipé de la même manière. A l’heure où Orange et SFR ont clairement dit que ce serait aux collectivités de fibrer les zones dont ils ne s’occuperaient pas, le Conseil Général aura, en effet, un rôle important. Le schéma d’aménagement numérique de la Loire Atlantique sera donc établi cette année, afin de planifier cette couverture.”

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos…

Président du Conseil Départemental de Loire-Atlantique, je partage ici tout ce qui fait mon actualité, mes réactions politiques et mes coups de coeur.

Derniers articles