ScreenShot010

Des engagements pour l’avenir

En faisant le bilan de cette session de mars 2012, j’en profite pour vous souhaiter la bienvenue sur ce nouveau blog !

 

Votre assemblée départementale s’est donc réunie les 19 et 20 mars pour débattre et trancher des orientations politiques extrêmement importantes pour notre avenir. Ce sont des décisions qui auront des conséquences très concrètes pour nous tous.

Internet partout et pour tous

D’abord, nous avons débattu du Schéma départemental d’aménagement numérique de la Loire-Atlantique (SDAN) et vos élus l’ont adopté à l’unanimité.

Cet acronyme un peu barbare est notre réponse à une situation qui n’a que trop duré en Loire-Atlantique : l’existence de zones où Internet n’a pas un débit suffisant pour une utilisation normale, ce que l’on nomme des zones d’ombres et qui créent une véritable fracture numérique.

 

L’accès à Internet, ce n’est pas uniquement l’accès à la culture, aux divertissements, c’est aussi pour de nombreux professionnels un outil indispensable dans leur travail quotidien. Des agriculteurs aux enseignes commerciales en passant par les professions paramédicales, l’accès au Web leur est impératif aujourd’hui.

 

C’est pour cela que nous avons voté un engagement particulièrement ambitieux : Celui de donner l’accès au haut-débit à tous les habitants de Loire-Atlantique d’ici 2015, et à déployer le très haut-débit dans les principales zones d’activité dès 2012. Cela représentera une dépense à la charge du Département de 18 Millions d’Euros sur un investissement total de 27 Millions d’Euros.

 

Soutien à une agriculture durable

Nous avons ensuite abordé un sujet tout aussi important, celui de notre agriculture. Je veux rappeler que ce secteur d’activité est essentiel pour notre Département, ce sont près de 8000 exploitations qui existent en Loire-Atlantique et la production agricole génère un chiffre d’affaires de 1.3 Milliard d’Euros !

La Loire-Atlantique est le 1er Département Français pour le nombre de surfaces en agriculture biologique.

Nous devons aujourd’hui passer un nouveau cap dans notre façon de voir la production agricole :

Nous devons promouvoir un modèle de développement agricole qui soit attaché à son territoire, à la qualité de ses produits et qui lui permette d’assurer sa vocation première : Nourrir un maximum de personnes !

Intervenir dans le domaine de l’agriculture est une compétence facultative du Département mais c’est justement pour cela que notre action doit avoir encore plus de sens.

Si nous mobilisons 4 millions d’Euros payés par les contribuables, c’est bien pour porter leurs exigences de sécurité alimentaire, de production durable et de proximité.

Nous avons donc décidé d’intervenir pour aider à l’installation des jeunes agriculteurs, garantir l’accès au foncier et assurer la transmission des exploitations. Nous avons aussi décidé d’encourager la formation des agriculteurs et la mutualisation des équipements pour leur permettre d’être totalement autonomes et pérennes.

Enfin pour répondre à notre besoin de produits de qualité, ancrés dans les terroirs, traçables, nous soutiendrons les circuits courts de production et de distribution.

Je ne vais pas être plus long car j’aurais l’occasion dans de nouveaux billets de développer les autres sujets sur lesquels nous avons travaillé mais je cite tout de même :

  • La subvention exceptionnelle de 3 millions d’euros pour l’accueil de nouvelles activités industrielles liées aux énergies marines renouvelables sur le site du Grand Port Maritime.
  • la nouvelle politique de soutien aux territoires, qui se traduira par un Fonds de développement solidaire destinée aux opérations de proximité des communes petites ou à faible potentiel fiscal, et par une nouvelle génération de contrats de territoires départementaux 2013-2015, dotés de 90 M€ et destinés aux projets structurants et de développement des intercommunalités ;
  • le programme départemental d’insertion, qui impulse une nouvelle dynamique à notre mission d’insertion, en développant fortement les liens avec les entreprises et en accompagnant l’offre d’insertion sociale et professionnelle la plus innovante et la plus efficace ;
  • et enfin le nouveau Schéma enfance-jeunesse-famille 2012-2016, qui rappelle le rôle généraliste et ouvert à la tous de la PMI, renforce la prévention précoce, réorganise le volet accueil familial de la protection de l’enfance, prend en compte la situation des mineurs isolés étrangers et élargit les dispositifs jeunesse.

Pour retrouver les compte-rendus officiels, c’est par ici :

http://www.loire-atlantique.fr/jcms/cg_53588/comptes-rendus-des-sessions

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos…

Président du Conseil Départemental de Loire-Atlantique, je partage ici tout ce qui fait mon actualité, mes réactions politiques et mes coups de coeur.

Derniers articles