Attaque au siège du journal Charlie Hebdo. Horreur et stupeur.

L’attaque meurtrière menée ce mercredi 7 janvier 2015 au siège du journal Charlie Hebdo nous conduit au bout de lhorreur. Horreur et stupeur tant cet attentat semble incroyable, dans le sens où lon ne peut, et ne veut, pas y croire.

Mes premières pensées vont aux victimes de cette tuerie abominable. Je veux ainsi témoigner toute ma compassion à leurs familles et à leurs proches. Voir tant de vies humaines sacrifiées aussi lâchement me glace le sang.

Bien sûr, les auteurs de cette barbarie nont pas choisi leur cible au hasard. En massacrant desjournalistes, cest notre République quils attaquent. Plus que jamais, nous devons donc nous montrersolidaires. Nous avons besoin dunité et de cohésion pour affronter, ensemble, cette sauvage agression.

Ne laissons pas les terroristes simaginer quils sont plus forts que la démocratie : aujourdhui, noussommes tous Charlie !


3 commentaires

Jouan Jean Paul , le 14 janvier 2015

Vos moyens sont moins barbares mais tout aussi efficaces pour “tuer” le contestataire, même pas provocateur, qui vous invite à vous poser des questions sur vos “point de vue”

Bien le bonjour à la démagogie !

JPJ.

Elise , le 5 février 2015

“Je suis JJP”

Nous crevons d’un manque de démocratie sur les questions importantes et simples. Cela ne fait que rajouter de la frustration chez les citoyens.

Chaque fois qu’il aurait été possible d’organiser un référendum sur une question simple en 2014 (pour ou contre l’aéroport de NDDL ? fusion LA+BZH ou bien fusion PDL+BZH), il y a toujours un élu socialiste pour nous opposer :
Non, surtout pas de référendum local pour demander l’avis des gens parce que :
- soit la réponse risquerait d’être “anti-républicaine” ;
- soit on connait déjà la réponse et bien sûr elle va dans notre sens : on sait qu’on a raion. A quoi bon perdre du temps avec de la démocratie citoyenne ?

libere , le 10 novembre 2015

c’est pas ça le GROS pbe en france : c’est plutôt
- une femme qui meure tous les 3 jours sous les coups de conjoints et l’état ne bouge pas
- Morano se retrouve en garde a vue quand elle fait remarquer aux flics que des “tombeaux noirs” se baladent sous leurs yeux et qu’ils ne font rien
- rien n’est fait contre les hommes qui ont des “tombeaux noirs” comme esclaves à la maison
- la flicaille jamais présente là où n’importe qui se balade … et
surtout jamais le moindre flic quand une voilée se pointe…
- aucun site catho/juif/zuilman intégriste démantelé après Charlie…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos…

Président du Conseil Départemental de Loire-Atlantique, je partage ici tout ce qui fait mon actualité, mes réactions politiques et mes coups de coeur.

Derniers articles