La France n’a rompu avec son Histoire

Le résultat de ce second tour permet d’écarter, au moins provisoirement, la menace de l’extrême-droite. C’est l’essentiel et c’est déjà beaucoup. La France n’a pas rompu avec son Histoire et les Français ont su prendre leurs responsabilités. Mais le combat contre le Front national, ses propositions, ses démagogies, ne doit pas s’arrêter là.

Les valeurs qui rassemblent les républicains de ce pays ont donc fait d’Emmanuel Macron le 8e président de la Ve République. Je lui adresse toutes mes félicitations. Mais, il le sait, cette victoire, dans ces circonstances, l’engage devant tous les Français et le place devant d’énormes responsabilités.

Le nouveau président de la République devra tenir compte de toutes celles et ceux qui lui ont apporté leur soutien, et leur voix, dans l’urgence de l’histoire. Si nous voulons que la France reste sur le chemin du progrès et de la justice sociale, c’est à nous de prendre nos responsabilités pour permettre l’élection de nombreux députés de gauche à l’Assemblée nationale. Le nouveau quinquennat doit être un rempart à tous les réactionnaires.

Pour cela, notre pays a besoin d’une gauche forte, fidèle à ses valeurs et tournée vers l’avenir. Au cœur de la gauche, le Parti socialiste doit renouer au plus vite avec les Françaises et les Français. Le rendez-vous des élections législatives sera important, décisif même. Le Parti socialiste doit y prendre sa part. Je le ferai en menant campagne auprès des candidats de terrain qui défendront un projet humaniste et progressiste pour l’avenir de la France.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos…

Président du Conseil Départemental de Loire-Atlantique, je partage ici tout ce qui fait mon actualité, mes réactions politiques et mes coups de coeur.

Derniers articles