Un vote national qui écrase les enjeux locaux

Les résultats du premier tour des élections législatives s’inscrivent dans la lignée de l’élection présidentielle. Les institutions de la Ve République et le quinquennat ont conduit les Français à porter leurs voix vers les candidats de la majorité présidentielle, ce dimanche 11 juin.

Le phénomène n’a épargné aucun parti politique. Ce raz-de-marée traduit un vote national qui écrase les enjeux locaux avec cette forme d’ingratitude qui fait que, malgré un travail extraordinaire, des députés sortants comme Dominique Raimbourg, Monique Rabin ou Karine Daniel sont éliminés dès le premier tour.

Ces résultats doivent nous pousser à repenser la maison socialiste. Je fais partie de ceux qui le réclament depuis plusieurs années déjà. Cette nécessité, que j’ai réaffirmée dans le livre La politique façon puzzle, doit permettre un rassemblement de la gauche plus large que ce que nous venons de vivre ces dernières années.

Le socialisme s’ancre dans l’histoire de l’humanité et a permis les progrès humains et démocratiques qui ont fait avancer la France. Le socialisme est indispensable à l’avenir de notre pays. La vie politique se construit dans le temps long et, à condition de tirer les leçons de notre passé récent, je sais que nous saurons reconquérir le cœur des Français.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos…

Président du Conseil Départemental de Loire-Atlantique, je partage ici tout ce qui fait mon actualité, mes réactions politiques et mes coups de coeur.

Derniers articles