Le Gouverneur de Jérusalem invité en Loire-Atlantique vient d’être arrêté de façon arbitraire

Le Gouverneur de Jérusalem, Adnan Gheith, était attendu aujourd’hui, en Loire-Atlantique pour la signature du Pacte d’amitié avec le Département et 20 communes de ce territoire. Il vient d’être de nouveau arrêté par l’armée israélienne et ne pourra donc être présent aujourd’hui pour ce temps fort officiel, organisé en ce 29 novembre, Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien célébrée par les Nations Unies.

J’interpelle le Président de la République :

« Monsieur le Président de la République,

Pour la deuxième fois en deux mois, l’armée israélienne vient de procéder ce dimanche 25 novembre, à l’arrestation arbitraire du Gouverneur de Jérusalem, Monsieur Adnan GHEITH.
Au mépris du droit à un procès équitable dans une société démocratique, les autorités israéliennes refusent de donner le motif de cette mise en détention et affirment détenir des preuves secrètes sans pourtant l’accuser d’aucun crime si ce n’est de travailler avec l’Autorité palestinienne.

Au mépris du droit international et notamment des résolutions de l’Organisation des Nations Unies qui affirment que la partie Est de Jérusalem est un territoire occupé, l’État d’Israël continue de vouloir y imposer ses propres règles en combattant les autorités palestiniennes légitimes. Ces violations intolérables de la souveraineté des Palestiniens doivent cesser.

Le Département de Loire-Atlantique a invité le Gouverneur à venir signer, jeudi 29 novembre, un pacte d’amitié avec le conseil départemental et une vingtaine de communes de ce territoire. Au nom de l’ensemble de ces collectivités françaises, je ne peux que regretter cette situation et espérer qu’il y soit un terme à cette détention dans les meilleurs délais.

Aussi, je vous demande d’utiliser les capacités diplomatiques de la France afin de savoir pourquoi le Gouverneur est détenu et obtenir sa libération afin qu’il puisse continuer d’exercer ses fonctions au service des habitants de Jérusalem.

Dans l’espoir qu’une issue positive puisse être donnée à cette situation regrettable, je vous prie d’agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de ma très haute considération.
Philippe GROSVALET. »


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos…

Président du Conseil Départemental de Loire-Atlantique, je partage ici tout ce qui fait mon actualité, mes réactions politiques et mes coups de coeur.

Derniers articles