L’abstention ne doit pas être la grande gagnante des élections européennes

Le 26 mai nous sommes appelé·e·s à élire les député·e·s qui nous représenteront au Parlement européen pour les cinq ans à venir. Ne manquons pas ce rendez-vous !

Face à la montée des nationalismes et à la tentation du repli sur soi, cette élection est l’opportunité de réaffirmer l’importance de l’Europe. C’est en bâtissant l’Union européenne que nous avons résolu les conflits d’hier. C’est au sein d’une Europe unie, écologiquement responsable, humainement solidaire et économiquement performante, que nous pourrons faire face aux enjeux actuels et futurs.

Continuer de peser dans l’échiquier politique international, agir contre le changement climatique, réussir la révolution numérique, apporter des réponses coordonnées au défi de l’accueil des migrants nécessitent une action collective menée à l’échelle européenne.

Parce que l’Europe intervient pour réduire les disparités entre les territoires qui la composent, l’enjeu de cette élection est aussi local.

Ces dernières années, l’Europe a contribué à l’équipement de la Loire-Atlantique en aidant par exemple la création des grands itinéraires cyclables ou encore le déploiement du très haut débit. Elle a participé à lutter contre les pauvretés avec le Fonds social européen pour favoriser l’inclusion des personnes allocataires du RSA.

L’Europe sociale, l’Europe qui protège encore davantage les plus faibles, les travailleurs pauvres, doit être la prochaine étape de la construction européenne. Le populisme n’est pas la réponse.

Le 26 mai, l’abstention ne doit pas être la grande gagnante des élections européennes.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos…

Président du Conseil Départemental de Loire-Atlantique, je partage ici tout ce qui fait mon actualité, mes réactions politiques et mes coups de coeur.

Derniers articles