Européennes 2019 : l’Europe paie le prix du duel orchestré par le Président de la République avec l’extrême-droite

Une participation en hausse, c’est toujours une bonne nouvelle : ce dimanche 26 mai, les Français ont été plus nombreux qu’on ne pouvait l’espérer à aller voter pour les élections européennes.

Cela n’empêche pas l’Europe d’être l’une des grandes perdantes de ce scrutin. L’Europe concentre pourtant des enjeux fondamentaux, au croisement d’une vision collective à l’échelle d’un continent et des sujets du quotidien.

Le duel orchestré par le Président de la République a malheureusement fait progresser l’extrême-droite. Depuis des semaines, la stratégie du gouvernement a confisqué le débat dans un face-à-face délétère pour la démocratie et dangereux pour l’avenir de l’Europe. Aujourd’hui, nous en payons le prix.

C’est un constat d’autant plus amer que les Français ont exprimé ces derniers mois leur forte envie de démocratie en demandant à être associés le plus souvent possible aux décisions.

Face aux défis de l’Europe de demain, la gauche ne peut, elle, se satisfaire du cumul de ses scores éparpillés. Elle devra à nouveau être capable d’incarner un projet d’espoir. Il faudra pour cela renouer le dialogue entre les familles de la gauche, tant au niveau national que local.

On le voit dans les résultats des différentes listes de gauche engagées dans ce scrutin, les Français sont en attente d’une dynamique basée sur la justice sociale et l’urgence écologique. Voilà notre boussole pour l’avenir.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos…

Président du Conseil Départemental de Loire-Atlantique, je partage ici tout ce qui fait mon actualité, mes réactions politiques et mes coups de coeur.

Derniers articles