[Covid-19] Le Département mobilisé auprès des plus fragiles

La première session de l’année du Département s’est tenue dans des circonstances inédites, ce lundi 30 mars. Afin de respecter les mesures visant à lutter contre la propagation du virus Covid-19, les conseillers départementaux n’étaient exceptionnellement pas réunis à l’Hôtel du Département mais ont voté à distance.
Outre l’examen de la décision modificative n°1 et des dossiers programmés, un rapport spécifique a été rajouté sur l’action du Département dans le cadre de la crise sanitaire avec la création d’une aide solidarité.
Dès le vendredi 13 mars, le Département de Loire-Atlantique a en effet pris des mesures pour adapter ses missions aux dispositions exceptionnelles prises par le Gouvernement.
Afin de respecter les directives, et notamment les mesures barrières, la plupart des agents départementaux travaillent désormais à distance. Pas moins de 720 professionnels interviennent toutefois toujours sur le terrain pour assurer des missions essentielles, comme l’entretien des routes ou les situations d’urgence dans le secteur social.
Les 4 500 agents du Département restent ainsi mobilisés au quotidien pour maintenir l’action du service public.

Dans une période grave, le Département de Loire-Atlantique et ses 4 500 agents ont basculé en organisation de crise en quelques heures seulement. Tout en respectant les mesures qui s’imposent à tous pour lutter contre l’épidémie du Coronavirus – Covid-19, le Département est mobilisé pour aider celles et ceux qui sont en première ligne et pour continuer d’agir auprès des plus fragiles. Ils ont, plus que jamais, besoin de nous ! J’ai d’ailleurs une pensée pour toutes les personnes qui se retrouvent isolées ou qui ne peuvent rendre visite à des proches vulnérables. Sans oublier évidemment les aidants familiaux. Notre rôle est également de commencer, déjà, à préparer la sortie de crise, en proposant par exemple un fonds de soutien en direction des associations sportives, culturelles et d’éducation populaire.

Un million de masques commandés

Le Département de Loire-Atlantique a commandé, le lundi 23 mars, un million de masques à destination des agents départementaux qui interviennent sur le terrain, des professionnels de la protection de l’enfance, qui travaillent dans les EHPAD ou qui assurent des services d’aide à domicile.
Par la suite, le Département va également proposer aux petites communes de Loire-Atlantique de pouvoir bénéficier d’une nouvelle commande de masques.

L’accompagnement des publics les plus fragiles

Création d’une aide solidarité

Le confinement entraîne une rupture dans certains parcours : des habitants doivent faire face à des dépenses immédiates alors qu’ils sont privés de revenu, en attendant d’avoir par exemple accès à des allocations chômage.
Le Département a donc créé une aide solidarité pour soutenir des personnes disposant de faibles ressources et dont la situation économique est aggravée par le confinement.
Cette aide, adoptée ce lundi 30 mars en session, est mobilisable sous condition de ressources à hauteur de 200 € par mois pour une personne seule (100 € par enfant de moins de 12 ans).

Espaces départementaux des solidarités

Les espaces départementaux des solidarités (EDS) continuent d’accompagner les personnes les plus fragiles à travers une permanence téléphonique mise en place dans chacune des six délégations du Département pour orienter les personnes en fonction de leur demande au plus près des territoires :

Protection maternelle infantile

Des consultations sont également assurées dans le cadre de la Protection maternelle infantile (PMI), avec une priorité donnée aux suivis des sorties de maternité et des vaccinations obligatoires pour les enfants de moins d’un an.

Protection de l’enfance

Le Département suit très attentivement la situation des mineurs accueillis dans différents établissements et chez les assistants familiaux. Les professionnels des établissements vont notamment être dotés de masques pour éviter la propagation du virus.
Pour mémoire, le numéro de téléphone pour signaler toute situation d’enfant en danger est le 119.

Femmes victimes de violence

Les femmes victimes de violences conjugales qui sollicitent le Département sont recontactées. Les mises à l’abri sont assurées en partenariat avec les associations dont Solidarités femmes ou avec Citad’elles à Nantes. Le confinement nécessite toutefois de prendre des précautions par rapport à la présence du conjoint au domicile.
Pour celles qui se rapprochent de la police ou de la gendarmerie, les cinq assistances sociales du Département sont mobilisables via le Bureau d’aides aux victimes.
Le numéro de téléphone à rappeler est le 3919.

Prestations sociales

Le Département maintient l’accès aux droits et simplifie l’octroi des allocations individuelles : Revenu de solidarité active (RSA), Allocation personnalisée d’autonomie (APA), Prestation compensatoire du handicap (PCH).
Un dispositif exceptionnel de versement des aides aux personnes par les trésoreries est mis en place.

Assistantes maternelles

Avec le site assmat.loire-atlantique.fr, le Département informe régulièrement les assistantes maternelles et les parents sur les mesures nationales prises pour l’accueil des jeunes enfants.

Maison des adolescents

Les professionnels de la Maison des adolescents restent à l’écoute par mail mda@mda.loire-atlantique.fr ou par téléphone :

  • MDA : 02.40.20.89.65.
  • Antenne pour l’Ouest du département : 02.51.10.75.75.
  • Antenne pour le Nord du département : 02.40.51.55.60.
  • Antenne pour le Sud du département : 02.28.21.44.40.

Maison départementale des personnes handicapées

Les équipes de la Maison départementale des personnes en situation de handicap (MDPH) de Loire-Atlantique privilégient l’accueil par mail, à l’adresse suivante : accueil.mdph@loire-atlantique.fr
L’accueil téléphonique (02.28.09.40.50) est maintenu pour prendre en compte les appels des personnes n’ayant pas d’accès à internet et rencontrant des difficultés spécifiques.
Les professionnels poursuivent l’évaluation des demandes. Les commissions qui accordent des droits aux personnes se poursuivent sous forme d’audio-conférences. Le versement de la PCH, de l’allocation adulte handicapé (AAH) et de l’allocation d’éducation d’un enfant en situation de handicap (AEEH) est maintenu pour les personnes en attente d’une décision.

Des ordinateurs à disposition des collégiens

Le Département rassemble les ordinateurs présents dans les collèges pour les mettre à disposition de l’Education nationale. Ce sont ainsi plus de 1 000 postes qui ont déjà été remis pour être prêtés à des élèves qui ne sont pas équipés de matériel informatique chez eux.
16 collèges publics de Loire-Atlantique restent, par ailleurs, ouverts pour accueillir les enfants de personnels soignants ou de la protection de l’enfance mobilisés pour faire face à la crise sanitaire.

Maintien du niveau de service sur les 4 300 km de routes départementales

Les agents du Département poursuivent au quotidien leurs interventions sur les 4 300 km du réseau départemental afin de sécuriser au mieux les déplacements des habitants de Loire-Atlantique.
Des astreintes locales sont organisées pour mobiliser les différentes équipes au plus près des territoires et maintenir ainsi le niveau de service.
Afin de rendre service aux personnes qui sont dans l’obligation de se déplacer, une liaison de bac de Loire est toujours assurée entre Couëron et Le Pellerin.

Une information en temps réel

La distribution du magazine Loire-Atlantique, programmée pour début avril, a été annulée.
Pour donner les dernières informations, le Département actualise son site loire-atlantique.fr en temps réel.
Ses équipes sont également actives sur les réseaux sociaux, notamment pour y relayer des initiatives solidaires.

Un fonds de soutien exceptionnel pour le monde associatif

En plus de ses propres interventions, le Département souhaite aider les structures associatives qui vont être impactées par les différentes mesures liées à l’épidémie du Coronavirus – Covid-19.
Lors de la session du lundi 30 mars, Philippe Grosvalet proposera aux conseillers départementaux la création d’un fonds de soutien exceptionnel à destination des associations sportives, culturelles et d’éducation populaire.
Une première enveloppe de 2 millions d’euros sera votée à cette occasion.
Le Département va par ailleurs maintenir les subventions prévues pour les manifestations finalement annulées ou reportées. Au total, cela représente un montant de près de 1,85 millions d’euros.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos…

Président du Conseil Départemental de Loire-Atlantique, je partage ici tout ce qui fait mon actualité, mes réactions politiques et mes coups de coeur.

Derniers articles