Fev2012-16

“Rétablir la vérité” – Collège du secteur de Vertou

“Dans le dossier du futur collège du secteur de Vertou, les conseillers généraux des cantons de Vertou et Vertou-Vignoble dans un communiqué de presse, et le candidat à l’élection législative et maire de Vertou dans un tract polémique et mensonger, viennent de s’en prendre au Conseil général. Pour rétablir la vérité, je veux rappeler les faits qui ont marqué mon action dans l’intérêt exclusif des enfants, sans considération partisane :

  • Comme je m’y étais engagé pendant la campagne cantonale, j’ai rencontré après mon élection le collectif des parents d’élèves, le 14 avril 2011.
  • J’ai ensuite lancé en mai 2011 un complément d’étude sur les effectifs et les besoins, qui a confirmé les tendances de l’étude initiale.
  • Devant la commission de suivi des effectifs réunissant tous les élus locaux, les parents d’élèves et l’inspection académique le 11 octobre 2011, le Département a annoncé la décision de construire, en remplacement du collège Jean-Monnet, un nouveau collège dans « un secteur de Vertou élargi aux communes environnantes ».
  • En décembre 2011, suite à la délibération vote de l’Assemblée départementale, j’ai sollicité les maires de Vertou, Les Sorinières, La Haye-Fouassière, Saint-Fiacre, Château-Thébaud pour qu’ils me proposent des terrains disponibles.
  • Le 31 janvier 2012, le Département a reçu une proposition de la commune de Vertou, associée à celles de La Haye Fouassière, Saint-Fiacre, Château Thébaud : celle-ci consiste à rester sur l’emprise du collège Jean-Monnet. Elle condamnerait les élèves et les personnels à subir pendant des années les nuisances des travaux de construction, puis de démolition de l’ancien collège, et n’est donc pas satisfaisante.
  • Suite à un déplacement sur place le 23 mai dernier, mes services ont demandé à la Ville de Vertou de réfléchir à la mise à disposition d’un autre terrain, d’une implantation et d’une emprise suffisantes, tels ceux qui jouxtent l’actuel collège.
  • A ce jour, je n’ai reçu aucune proposition alternative, d’aucune commune.

Depuis 14 mois, je me suis investi dans la recherche d’une solution concertée pour le maintien de deux collèges publics sur le secteur de Vertou. J’ai repris le dialogue avec l’ensemble des acteurs concernés et reçu les parents d’élèves, les élus locaux et les agents départementaux, avant de prendre la décision de construire un nouveau collège.

Tenant compte des allégations de M. Dejoie, j’étudie la possibilité de donner à ces propos diffamatoires les suites judiciaires qu’ils méritent ».

 

Philippe Grosvalet,

Président du Conseil général de Loire-Atlantique


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos…

Président du Conseil Départemental de Loire-Atlantique, je partage ici tout ce qui fait mon actualité, mes réactions politiques et mes coups de coeur.

Derniers articles