FHMerci

Après la victoire, le devoir de réussir !

La progression de la gauche en Loire-Atlantique est continue depuis plus de vingt ans et a connu une grande accélération dimanche dernier en portant 9 députés sur 10 possibles à l’Assemblée Nationale !

Maintenant que le bruit de la campagne électorale s’estompe, le temps est venu de tirer quelques enseignements de ce scrutin.

Tout le monde s’accordera à dire que les victoires emblématiques de ce scrutin sont indéniablement celles de ces 3 nouvelles circonscriptions prises à la droite : Chateaubriant-Ancenis, le vignoble nantais et le Pays de Retz.

Ce sont ces nouveaux députés, qui, par leurs métiers, leurs parcours militants et leurs personnalités, incarnent désormais le socialisme de l’Ouest, de la Loire-Atlantique, qui est celui de militants humbles, discrets mais déterminés, et dont le travail de proximité est désormais reconnu par les électeurs.

Cette connaissance fine de notre territoire, de ses enjeux et des attentes de ses habitants, nos nouveaux députés et leurs équipes l’ont développée, pour nombre d’entre eux, au coeur de notre assemblée départementale.

Notre collectivité sort donc de ces élections renforcée mais également renouvelée et féminisée. En effet, nous accueillerons de nouvelles conseillères générales qui vont succéder à nos collègues désormais députés!

A ce sujet, soulignons également que le PS en Loire-Atlantique a réalisé l’objectif de parité qu’il s’était fixé puisque nous avons porté 4 députées au Palais Bourbon sur les 8 députés de notre Département.

Ces victoires confirment aussi que notre département n’est plus enfermé dans ce clivage politique historique entre une Loire-Atlantique des villes, plutôt de gauche et une Loire-Atlantique des campagnes, plus conservatrice.

A ce titre, les élections de 2012 ont, d’une certaine manière, rassemblé notre département et traduit politiquement ce que nous défendons depuis un certain nombre d’années : la conception d’un département solidaire, proche et à l’écoute. En tant qu’animateur du territoire, nous devons garantir le développement équilibré de territoires interdépendants : métropole, villes, zones périurbaines et zones rurales.

Ce rassemblement est malgré tout entaché par l’augmentation de l’abstention et du vote d’extrême droite : en 2007, l’extrême-droite rassemblait 2.3% des suffrages au 1er tour des législatives en Loire-Atlantique. Cette année, elle a atteint les 8.6%…

Vote de crise ? Vote xénophobe ? Vote populaire ou vote protestataire ?

Un peu de tout cela certainement.

Face à cette expression, notre responsabilité aujourd’hui sera de faire tout simplement le travail pour lequel les Françaises et les Français nous ont élus : lutter contre le chômage, augmenter le pouvoir d’achat et réduire les inégalités.

C’est le progrès social qui fera reculer le Front National et tous les extrémismes !

Entre les deux tours, la droite, par la voix de P. Boënnec, a cru pouvoir nouer tranquillement une alliance avec le Front National mais notre département est une terre d’ouverture, une terre de dialogue et de respect. C’est pour cela que les électrices et les électeurs de l’Ouest qui se retrouvaient précédemment dans une offre politique démocrate-chrétienne ont fait le choix de désavouer cet accord entre la droite républicaine et le Front National.

Ces premiers constats en amèneront d’autres mais ce qui est certain, c’est que cette victoire historique pour la gauche, pour notre pays et pour notre département nous donne de lourdes responsabilités.

Désormais, ce n’est plus le devoir de victoire qui doit guider notre action mais bien le devoir de réussir ! 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos…

Président du Conseil Départemental de Loire-Atlantique, je partage ici tout ce qui fait mon actualité, mes réactions politiques et mes coups de coeur.

Derniers articles