PGFH

Les Départements confortés, une réforme dans la confiance

Vous trouverez ci-dessous ce communiqué de presse que j’ai publié suite au discours de François Hollande de ce jour.

“Philippe Grosvalet, présent hier et aujourd’hui aux Etats généraux de la démocratie territoriale organisés par le Sénat, se félicite du discours de confiance tenu par le président de la République François Hollande, qui a particulièrement conforté les Départements.

« S’exprimant devant les centaines d’élus territoriaux qui étaient rassemblés à la Sorbonne ce matin, François Hollande a tenu un langage de confiance, de responsabilité et de progrès. « La décentralisation c’est une chance » a-t-il déclaré : « Elle permet à l’Etat de se réformer, aux collectivités de ses responsabiliser et aux citoyens de s’impliquer. Sans les collectivités pas d’emplois d’avenir, pas de logements sociaux, pas de solidarité », avant d’annoncer une nouvelle étape de la décentralisation début 2013 autour de « 4 principes : confiance, clarté, responsabilité et démocratie ».

Je me félicite de la nouvelle organisation des collectivités que le Chef de l’Etat a dessinée. Il n’y aura ni tutelle ni concurrence entre collectivités, mais des chefs de file : la Région pour les politiques de l’emploi, la formation, les PME ; le Département pour les politiques de solidarités, avec de nouvelles responsabilités en matière de handicap et de personnes âgées.

Le Président de la République a choisi de répondre à la polémique vainement entretenue par certains en confirmant l’utilité et la pertinence des Départements. « La suppression d’un échelon local ne générerait pas d’économies, sauf à supprimer également des services » a-t-il dit, ce qu’aucun élu de gauche ne saurait souhaiter. Je savoure particulièrement d’avoir entendu le président du groupe EE-LV au Sénat Jean-Vincent Placé déclarer qu’il comprenait mieux le rôle des Départements : son homologue de l’Assemblée nationale François de Rugy aurait gagné à s’intéresser à l’action réelle de nos collectivités plutôt que de se lancer dans des propositions qui témoignent d’une grande ignorance des territoires, et que le Président de la République vient de démentir nettement.

Les Départements, non seulement poursuivront leur action, mais conserveront encore la clause générale de compétence leur permettant d’intervenir là où les spécificités de leur territoire l’exigent. Ce sont là des acquis importants pour nos concitoyens.

Par ailleurs, pour répondre à la problématique spécifique des départements, particulièrement lésés par la montée en charge des dispositifs nationaux de solidarité non-assumés par l’Etat ces dernières années, le Président Hollande a annoncé la mise en place en 2013 d’un paquet financier : « Les départements verront enfin mis en place un financement pérenne de leurs compétences sociales » Je me félicite que nos demandes, légitimes et équitables, aient enfin été entendues après des années de mépris pour les Départements. »

 

Philippe Grosvalet

Président du Conseil général de Loire-Atlantique


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos…

Président du Conseil Départemental de Loire-Atlantique, je partage ici tout ce qui fait mon actualité, mes réactions politiques et mes coups de coeur.

Derniers articles